nos_convitions

Dans une PME, les dispositifs d’épargne salariale et surtout d’actionnariat salarié portés par le chef d’entreprise, structurent dans la durée, la dynamique humaine de l’entreprise.
Notre approche sur mesure et en réseau avec les conseils habituels de l’entreprise permet de les faire vivre au plus près de l’évolution de la PME, de son actionnariat et de ses collaborateurs.

L’épargne salariale et les dispositifs associés vous permettent, les bonnes années, d’augmenter sensiblement les rémunérations de vos collaborateurs, proportionnellement à leur salaire (et jusqu’à 60 009€ en 2016 par an et par bénéficiaire !), et ceci hors charges sociales et impôts sur le revenu.

L’épargne salariale est le cadre privilégié pour associer les collaborateurs au capital de l’entreprise, les impliquer et les fidéliser (on s’occupe toujours mieux de son logement si on en est le propriétaire).

Le plan d’épargne d’entreprise et l’intéressement sont désormais ouverts aux professions libérales et aux dirigeants d’entreprise employant de 1 à 250 salariés.

Enfin l’épargne salariale permet d’instaurer un dialogue particulièrement constructif avec les salariés.

L’épargne salariale ne concerne pas uniquement les salariés des grandes entreprises.Les dirigeants des PME performantes se posent souvent la question des rémunérations dans ces termes :Comment, lorsque la conjoncture le permet, rémunérer davantage mes collaborateurs, au moindre coût pour l’entreprise, sans l’engager pour les années à venir.Lorsque le Général de Gaulle a imaginé ce dispositif pour réconcilier le capital et le travail, il ne se doutait probablement pas que quelques décennies plus tard, les prélèvements sociaux et fiscaux atteindraient les niveaux actuels et par contre coup que l’exonération de charges sociales et d’impôts (hors prélèvements sociaux) dont bénéficie le dispositif lui conférerait une telle efficacité dans la rémunération, en particulier, des salariés des PME/TPE.

Dans les PME, les performances sont très dépendantes de l’implication des collaborateurs.

A ce titre, l’actionnariat salarié qui permet à chacun de tirer profit des résultats de l’entreprise en développant son propre capital répond à une aspiration légitime de vos collaborateurs.

La capacité de l’entreprise à proposer à ses salariés un tel dispositif la place aux yeux des futurs collaborateurs comme une société innovante, collaborative et moderne.

L’actionnariat salarié, en particulier dans les PME, est souvent un point décisif pour attirer des collaborateurs à fort potentiel qui font le choix de la qualité de vie par rapport à un plan de carrière proposé dans une grande entreprise.

La mise en place de l’actionnariat salarié génère souvent une augmentation sensible des performances de l’entreprise, chacun se sentant en partie comptable à titre personnel du succès.

Maurel & Cie vous assiste dans la mise en place et le suivi de votre dispositif d’actionnariat salarié soit en direct, soit au travers d’un FCPE créé à cet effet.

L’épargne salariale offre aujourd’hui un cadre fiscal plus performant que l’assurance vie, les comptes sur livret, le PEA ou le PERP. Avec l’abondement de l’entreprise, les performances pour les bénéficiaires deviennent incomparables.

Exemple :

1000 euros placés en assurance vie, rapportant 2 % bruts par an donnent un capital net de prélèvements sociaux au bout de 5 ans de 1088 euros. Soit une performance annualisée nette de 1,7 %.

1000 euros placés en PEE, rapportant 2 % bruts par an et abondés de 30 % donnent un capital net de prélèvements sociaux au bout de 5 ans de 1388 euros. Soit une performance annualisée nette de 6,78 %.

De plus, l’actionnariat salarié est, au même titre que l’acquisition de la résidence principale, le moyen le plus efficace pour les salariés de se constituer une épargne significative en vue de la retraite.

Pour les PME qui se sont ouvertes à l’actionnariat salarié, des rendements annuels supérieurs à 10 % sont fréquents et dépassent parfois plus de 100 % dans les entreprises très performantes. 1000 euros placés en PEE, rapportant 10 % bruts par an et abondés de 50 % donnent un capital net de prélèvements sociaux au bout de 5 ans de 2213 euros. Soit une performance annualisée nette de 17,22 %.

MAUREL & Cie effectue un suivi simple et rigoureux des performances des placements dans les PEE (CF suivi des performances).